-60%

couffin fuchsia pour plage

Le prix initial était : 21,00 €.Le prix actuel est : 8,50 €.

couffin fuchsia pour plage

Nos couffins sont 100%  fabriqués par nos talentueux artisans avec du Jonc ou en fibre végétale de palmier.
Faites la différence cet été sur les plages avec ETHNIK

Livraison sous 48 h 

UGS : ET2000001 Catégories : , Étiquette :

1 en stock

Description

couffin fuchsia pour plage

  • Panier fait main (hand made)
  • Fabriqué en paille naturel qui associe l’aspect traditionnel de couffin à une touche moderne élégante
  • 100% tunisien avec Zaaf
  • Faire ces courses de manière exotique
  • Ecologique ,il vous permettra d’éviter les sachets en plastique.
  • Original, vous ne passerai pas inaperçu lors de vos shoppings.
  • résistant, il peu supporter jusqu’à 30 kg
  • imputrescible, il résiste à l’eau .
  • facile à porte avec ses anses en cuire
  • model unique
  • finition en cuire ,lavable ,utile lors de sortie , piquenique, sortie à la plage, en forêt.
  • s’accommode à toute les tenues.
  • La Rue des nattiers était autrefois remplie de ces artisans qui, à partir de jonc brut qu’ils sèchent, transforment ces bottes de jonc après des heures de travail minutieux et harassant en tapis isolant du froid, recouvrant traditionnellement les mosquées mais également les habitations. Tout est fait à la main, patiemment, de la manière traditionnelle ancestrale. A la couleur naturelle paille, sont ajoutées des joncs teintés en noir, violet ou vert, ornant les couffins. Nous déplorons l’absence de relève du métier de nattier. La moyenne d’âge des nattiers tourne autour de la soixantaine, voire plus. Ses produits sont pourtant s’une qualité irréprochable et d’une solidité à toute épreuve.
  • Artisanat Tunisien
  • marque : couffin pour elle
  • dimension : H : 25cm et L:45cm
  • Le traditionnelle “Koffa” est à la base d’origine tunisienne-berbère. Elle est faite à base de natte de jonc et peut être décorée avec différents matériaux ou tissus pour un effet plus moderne !Le couffin tunisien date de plusieurs siècles et était incontournable, que ce soit pour aller faire les courses, pour sortir, ou y porter des vêtements.
    C’est là un vrai savoir-faire artisanal. Djerba, Gabès, Kasserine et Nabeul sont des villes réputées pour leur fabrication.

    ÉPINGLE

    Désormais, on trouve des couffins pour tous les goûts. Pompons, broderies, bijoux, tissus colorés, sont autant de décorations ajoutées à la Koffa traditionnelle pour les mettre au goût du jour.
    Ils sont d’ailleurs de plus en plus pris en Occident et on voit beaucoup de femmes porter des Koffa en guise de sac à main ou sac de plage.

    L’interdiction  des sachets plastiques pour protéger l’environnement, fait du couffin un objet très intéressant.

  • C’est une alternative pratique et esthétique du cadi pour pouvoir aller faire ses cours sans polluer notre planète.
  •  On les trouve d’ailleurs en vente dans plusieurs supermarchés, près des caisses.
  • Comme tant d’autres objets fabriqués dans les sociétés dites traditionnelles, en même temps qu’elles répondent aux besoins multiples dans la vie quotidienne, les vanneries sahariennes sont destinées aussi à provoquer un plaisir esthétique chez ceux qui les fabriquent et chez ceux qui les utilisent.
  • Néanmoins, force est de constater que, contrairement à de nombreuses autres productions africaines, telles les poteries, les tissages ou encore les parures, la vannerie a rarement fait l’objet d’étude de la part des anthropologues de l’art ou des ethnologues.
  • Dans ce texte, nous nous proposons d’analyser les différents champs formels par lesquels s’exprime la recherche esthétique dans les vanneries sahariennes.
  • Nous analyserons aussi la démarche complexe de l’embellissement des vanneries, démarche toujours individuelle mais qui s’inscrit dans les codes collectifs régissant l’ensemble des activités techniques et artisanales sahariennes.
  • Dans le Sahara maghrébin, la production vannière est assurée surtout par les sédentaires des oasis.
  • C’est dans les familles qui continuent à vivre de la culture du palmier dattier et des produits de leurs jardins, dans une relative autosuffisance et sans grand apport d’argent, que les activités techniques domestiques et plus particulièrement la production vannière se perpétuent encore aujourd’hui.
  • Basée sur la complémentarité indispensable des deux sexes, l’économie domestique implique la répartition des activités de production de vanneries au sein de la famille, selon qu’il s’agit d’objets à usage « féminin » (objets du mobilier et de cuisine) ou « masculins » (objets destinés à l’exercice des activités pastorales, agricoles, commerciales ou de pêche).
  • En règle générale, les couffins et les bissacs (souvent de grandes dimensions, solides et sans le « superflu » décoratif) ainsi que les chapeaux et les sandales, indispensables pour le travail dans la palmeraie, naissent des mains des hommes.
  • En revanche, les plats, les couvre-plats, les vans, les corbeilles, les couscoussiers, etc., servant à la préparation de la nourriture et au service, le plus souvent décorés et en tout cas finement tressés, sont fabriqués par les femmes.

Informations complémentaires

Poids 0,250 kg
Dimensions 45 × 25 × 25 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “couffin fuchsia pour plage”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *